Etienne Beck

Comme beaucoup d’artistes, la crise a contraint Etienne Beck à arrêter son travail alimentaire et lui a ainsi procuré beaucoup plus de temps disponible pour sa création.

N’ayant plus de chantier de bande dessinée en cours, l’auteur du Frémok s’est tourné vers la peinture et la réalisation d’images sans lien direct avec une quelconque suite narrative.

Une expérimentation liée au plaisir de construire des images autonomes...

Etienne a donc créé quelques mini-séries jouant sur des jeux de mots, détournant des titres de films, se réappropriant les codes des magazines populaires… (voyez donc ce superbe bandeau titre façon papier WC).

Grâce à ce travail, Etienne a réalisé un fantasme : illustrer une couverture pour un magazine, chose que personne ne lui avait encore jamais proposé.

Cette connexion avec la matière picturale a été un défi pour le dessinateur, une découverte, un apprentissage technique et une remise en question de sa pratique. Cette série sera à poursuivre sans aucun doute mais comme dit l’auteur lui-même : « Bon et maintenant je commence à re-avoir envie de faire un peu de bd haha! »

Du même auteur : Coloforme (et Niveaux de gris)